La passion familiale du miel portée par Rémy et Léo Lucas, à la Roche-Bernard

La Miellerie

Le miel étant un aliment noble, le respect que l’on lui doit, nous incite à choisir un matériel d’extraction à sa hauteur. Ainsi, nous travaillons le miel avec du matériel inox Thomas (Loiret) qui nous permet de l’extraire et de le conditionner à froid. Grâce à ce procédé, nous préservons les arômes du miel et ses vertus.


Hiérarchie dans la ruche

Une colonie d’abeilles est formée de trois castes à la morphologie et aux rôles distincts : la reine, les ouvrières et les mâles. La ruche ou colonie est constituée d’un nid aux rayons de cire construits parallèles et verticaux. Le couvain est situé au centre de la ruche, protégé par le miel et le pollen.

La reine fécondée pond des œufs d’ouvrières et assure la descendance de la colonie. Elle pond aussi des œufs de mâles (faux boudons). Sa morphologie dont l’abdomen beaucoup plus développé est adaptée à la reproduction ce qui la différencie des ouvrières et des mâles. Elle régule l’activité de la ruche par des phéromones.

Les ouvrières accomplissent toutes les autres fonctions nécessaires au développement et à la survie de la colonie. Elles possèdent des organes spécialisés aux différentes tâches qu’elles exerceront durant leur courte vie : nourrice, cirière, nettoyeuse, gardienne… et enfin butineuse.

Les mâles aux yeux volumineux (pour mieux voir la reine lors du vol nuptial) ont pour tâche essentielle de la féconder et de chauffer la ruche. Ils n’ont pas de dard


Le Rucher

Implantation des ruchers en fonction du potentiel floral, de la diversité végétale et des différentes sources de pollen et d’eau si précieuses à l’abeille.

Au fil des Saisons : le calendrier apicole

Les abeilles, petites mains de la Nature, réagissent comme un miroir, elles reflètent le dévouement du berger des abeilles. L’apiculteur est un serviteur de la Nature parmi tant d’autres… Marié avec Elle au fil des saisons, il en épouse ses principes et admet ses écarts… En grand complice, il peut lui offrir un nouveau visage…

  • Réveil de la sève : la deuxième quinzaine de Janvier selon la température.
  • Au même moment, démarrage timide de la ponte de la reine.
  • Sortie des abeilles pour se « vider ».
  • Surveillances régulières et inopinées des ruchers tout au long de l’année.

  • Les abeilles sortent de plus en plus, jusqu’à l’apparition des chatons de noisetiers.
  • La ponte de la reine va croissante, elle suit l’intensité de la sève et la longueur des jours.

  • Arrivé des beaux jours de mars, les chatons de saule arrivent, donc augmentation du nectar et du pollen (protéine des jeunes abeilles).
  • Premières visites de printemps auprès des ruches, pour l’apiculteur. Vérification de l’état du couvain.
  • Nettoyage de la ruche et surveillance des ruchers.
  • Piégeage des frelons asiatiques
  • Hiérarchie de la ruche : présenter la reine/ l’abeille/ le faux bourdon

  • Pose des hausses pour la récolte de miel de printemps.
  • Période d’essaimage.
  • Entretien du rucher par débroussaillage mécanique.
  • Piégeage des frelons asiatiques
  • Hiérarchie de la ruche : présenter la reine/ l’abeille/ le faux bourdon

  • Récolte du miel de printemps.
  • Repose de hausses vides dans les ruchers.
  • Elevage de reines.
  • Début de la grande miellée et pose de hausses.
  • Surveillance de l’essaimage.

  • Mûrissement du miel
  • Constitution d’essaims dans les ruchers
  • Régression de la population d’abeilles
  • Débroussaillage mécanique des ruchers

  • Récolte du miel d’été en septembre.
  • La sève repart pour la pousse d’automne.
  • Dernières miellées, la reine reprend sa ponte en vue de l’hivernage.
  • L’apiculteur prépare ses ruches pour l’hiver.
  • Piégeage des frelons asiatiques
  • Hiérarchie de la ruche : présenter la reine/ l’abeille/ le faux bourdon

  • La saison hivernale commence.
  • L’activité de la ruche est au ralenti.
  • Surveillance des ruchers.